Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/01/2008

Le tronçonneur fou de Soignies

c46a037de9ae7598ced2a507a92a47e5.jpgour se chauffer, certains n'hésitent pas à s'en prendre, de nuit, aux arbres publics !

SOIGNIES Il ne faisait pas particulièrement froid dans la nuit de jeudi à vendredi, du côté de Soignies. Pourtant, certains individus, manifestement en manque de combustibles, ont décidé d'employer les grands moyens pour se chauffer ! Risqué, culotté et pas très discret, le procédé a consisté, hier, en la découpe, à la tronçonneuse, d'arbres bordant le boulevard Kennedy, à Soignies. Pruden t, l'auteur a tout de même choisi d'opérer de nuit, vers 2 h du matin.

Un peu plus tard, vers 2 h 40, les pompiers de Soignies ont été appelés pour un arbre à dégager sur le boulevard. Imposant, celui-ci obstruait la voirie sur toute sa largeur. Un peu plus loin, d'autres arbres avaient subi le même sort.

Constatant que l'incident était donc d'origine volontaire, les pompiers ont averti la police de la Haute-Senne, qui a d'abord envisagé tous les cas de figure.

La police a d'abord pensé à un mauvais remake de Massacre à la tronçonneuse : l'auteur, désireux d'utiliser sa nouvelle machine ou en guerre contre les arbres de ce boulevard, aurait, dans un excès de folie, décidé d'en finir avec eux. La thèse du règlement de comptes entre voisins a ensuite été avancée. Rancunier, un riverain aurait coupé les arbres pour "ennuyer son voisin".

Finalement, c'est la version du vol de bois pour se chauffer qui a été retenue. Surpris par la chute d'un arbre sur la route, le tronçonneur fou aurait pris la fuite. Par facilité, il ne s'était pas donné la peine de s'engouffrer dans un bois à l'abri des regards. D'ailleurs, la vision d'un bûcheron au milieu de la nuit aux abords du boulevard et le bruit de sa tronçonneuse n'ont inquiété personne. Seul un automobiliste incommodé a jugé utile de prévenir les pompiers.


A. S.

© La Dernière Heure 2008

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/194605/le-...

Les commentaires sont fermés.