Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/01/2008

Elle dérape sur une frite et réclame 15.000 €

ec545d988c3440d531036fd24e0c82a5.jpgNicole a glissé sur une frite. Blessée, elle attaque le fast-food en justice. Quick Belgique craint ces procès à l'américaine

BRUXELLES C'est un petit morceau de pomme de terre qui risque de coûter cher. Très cher. Aussi incroyable puisse-t-elle paraître, cette "affaire de la frite", comme la nomment déjà certains, fait déjà beaucoup de bruit. Une frite qui devrait valoir 15.000 €. Celle qui a bouleversé la vie de Nicole Borgnon. Si cette plainte prête à sourire à certains, elle est prise très au sérieux par cette Ardennaise victime d'une chute chez Quick et son avocat, Me Emmanuel Ludot.

Les faits remontent au 22 décembre dernier. Il est alors 22 h 30 lorsque Nicole, 38 ans, accompagnée de sa petite soeur, se rend au restaurant Quick de Neuvillette à Reims, chez nos voisins français. La dame vient chercher quelques hamburgers pour ses quatre enfants et les autres membres de sa famille. Mais au moment de franchir la porte, la vie de cette aide ménagère bascule. "Ma chaussure droite s'est coincée dans le paillasson à l'entrée. Ma jambe gauche a ensuite glissé sur une frite qui se trouvait au sol", témoigne Nicole Borgnon, hospitalisée suite à cette chute. "Je m'en suis sortie avec une quadruple fracture qui m'oblige à porter un plâtre de la cheville à la cuisse. J'ai ensuite contracté une embolie pulmonaire suite à cette chute. Je vais à nouveau entrer à l'hôpital pour les suites de ces blessures", poursuit-elle, désespérée.

Estimant que son quotidien et son avenir ont basculé à cause de cette frite, "je n'aurai plus de travail", souligne-t-elle, Nicole Borgnon a donc décidé d'attaquer le fast-food où elle ne mettra plus jamais un pied. La dame réclame une indemnisation de 15.000 €. Son avocat a ainsi assigné mercredi dernier le Quick en question devant le tribunal de grande instance afin d'estimer le préjudice subi par sa cliente. Le Quick visé a déjà réagi : "Il n'y avait pas de frite à cet endroit. Cette partie du restaurant ne donne pas sur les tables et est régulièrement nettoyée", insiste la manager du restaurant de Neuvillette.

Chez Quick Belgique, on craint ce genre de plaintes. "On espère ne jamais avoir pareille plainte. On n'aime jamais ce genre de situation. Heureusement, il n'y a encore jamais eu de cas similaire en Belgique. Heureusement aussi que les Belges sont raisonnables, contrairement à ce qui peut se passer aux États-Unis", commente la directrice générale de Quick Belgique Luxembourg, Annick Van Overstraeten. Et celle-ci d'ajouter qu'en cas d'accident, Quick tente toujours de trouver le meilleur arrangement avec le client. "Si un produit est renversé, on le change immédiatement. Si des vêtements sont tachés par la couleur posée sur des jouets, par exemple, on indemnise le nettoyage, bien sûr", conclut-elle.

 


Nawal Bensalem

© La Dernière Heure 2008

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/196681/ell... 

Les commentaires sont fermés.