Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/02/2008

Ses billets brûlés au micro-ondes !

b075dfaabc9fbb32fff64dc9bf466a60.jpgUn bel élan de solidarité des clients a permis à la boulangère de récupérer la somme partie en fumée

BRUXELLES Le client est roi. Pour Nadine, c'est une règle élémentaire. La boulangère s'est toujours montrée agréable et souriante. À tel point que mercredi de la semaine dernière, si préoccupée à l'idée de bien servir une cliente, Nadine a laissé brûler le contenu de sa caisse... au micro-ondes !

"C'était mercredi dernier tôt le matin, à l'ouverture de la boulangerie. Une cliente voulait payer ses croissants avec un billet de 50 euros. Je cache le fonds de caisse au micro-ondes quand le patron n'a pas le temps d'aller à la banque, pour être sûr que personne ne le trouve. Comme je n'avais pas assez de billets à remettre à la cliente, je suis allée vite échanger le billet avec l'argent caché dans le micro-ondes situé à l'arrière de la boulangerie. Ensuite, j'ai servi d'autres clients et j'ai sorti les petits pains du grand four. En retournant dans la cuisine, il y avait des flammes à l'intérieur du micro-ondes. Tous les billets avaient brûlé", nous explique Nadine ce mardi entre deux pains servis à des habitués de la célèbre boulangerie de Watermael-Boitsfort, la Charlotte royale. Hier, la boulangère avait retrouvé le sourire qu'elle doit à la mobilisation de ses clients.

"Pour les sous que j'ai brûlés"

"Je n'avais pas vu que la minuterie du micro-ondes était mise en marche. Quand j'ai retrouvé tous les billets brûlés, j'étais sous le choc. J'ai pleuré devant les clients. J'étais tellement mal à l'aise vis-à-vis de mon patron. Je ne savais pas comment lui expliquer cet incident", poursuit Nadine, encore tout émue. "C'est alors qu'une cliente attristée par mon état m'a proposé de déposer une tirelire sur le comptoir et d'y inscrire : pour les sous que j'ai laissé brûler". Nadine, gênée à l'idée que cette démarche soit mal vue par ses clients, a tout de même fabriqué une petite boîte sur laquelle elle a collé un morceau d'un billet brûlé et qu'elle a déposée le jour même sur son comptoir. Résultat : Nadine, qui a toujours considéré le client comme un roi, s'est vue récompensée par sa serviabilité. "En six jours, j'ai récolté la somme que j'avais fait perdre à mon patron. Les clients se sont montrés formidables. Ils ont été très généreux. Lundi soir, j'ai pu rembourser mon patron. J'ai mis un nouveau mot ce mercredi matin sur le comptoir pour remercier les clients grâce à qui j'ai retrouvé le sourire", conclut Nadine, interrompue par de nombreux habitués compatissants. Dorénavant, c'est sûr, le patron s'est engagé à porter directement sa caisse à la banque.

 


Nawal Bensalem

© La Dernière Heure 2008

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/197716/ses...

Les commentaires sont fermés.