Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/02/2008

Un show sans conviction

009e467a713c12170585981e73d4838f.jpgLes Babyshambles terminaient leur tournée européenne mercredi soir à l'Ancienne Belgique

BRUXELLES Dès 20 h, les rumeurs circulent dans les couloirs de l'AB. Pete Doherty, le chanteur des Babyshambles, ne serait pas encore arrivé. Est-ce que le concert sera annulé en dernière minute comme à son habitude ? Sera-t-il aussi lamentable qu'aux Nuits Botanique ? Avec Pete, il faut s'attendre à tout ! De nombreux fans sont venus habillés comme leur idole : slim , veste noire, chapeau et santiags. Le look british est de mise ce soir. Dans le public, on peut également apercevoir les Tellers, venus regarder l'ancien leader des Libertines, groupe qui a énormément influencé le quatuor belge. À 21 h 05, les lumières s'éteignent enfin. La foule hurle. Les musiciens entrent en scène. Et surprise : Pete Doherty est là ! Les Babyshambles commencent d'emblée avec Carry on up the morning et enchaînent avec leur single Delivery . Le chanteur, habitué à faire la une des magazines à sensation, étonne par son évidente sobriété. Peu communicatif avec le public, il dira ses premiers mots cinq titres plus tard : "Merci ! On est content d'être ici. Ça sent bon en Belgique !"

L'ambiance dans la fosse est électrique : on crie, on saute,... Dès que Pete Doherty s'approche de la foule, c'est l'hystérie. Les autres musiciens sont pratiquement inexistants. Techniquement parfait, le concert n'a rien d'exceptionnel. Le groupe joue mécaniquement, sans grande démonstration. Ce n'est qu'après une demi-heure que le leader du groupe se montre plus à l'aise, il occupe l'espace, se promène et interagit avec son public : il ramasse le magazine d'un fan, s'affale dans le fauteuil (unique élément du décor), offre son chapeau à une fille qui le réclamait,... Aucun débordement habituel venant de l'ex-junkie. Ceux qui venaient assister au concert pour les frasques du chanteur ont donc été déçus. Le groupe se retire avec Pipedown . C'est l'heure du rappel. La foule réclame Pete Doherty. Après 10 minutes, le public en a marre. Les gobelets volent sur scène. On siffle, on hue. L'attente est même trop longue pour certains qui s'en vont déjà. Après 20 minutes, les Babyshambles reviennent enfin... sous les huées ! Le groupe jouera encore quatre morceaux dont What Katie did next et You talk , dernier single extrait de l'album Shooter's nation . Les fans ont bien fait d'attendre puisque les quatre Anglais terminent avec leur tube Fuck forever .

Après une heure et demie, les Anglais sont déjà partis. Pete lance un dernier : "Merci ! We are Babyshambles, you are Belgium ! ".

 


Maïlys Charlier

© La Dernière Heure 2008

http://www.dhnet.be/culture/musique/article/199311/un-sho...

Commentaires

Quel intérêt de venir parler des Tellers dans une critique du concert de Babyshambles... ?

Écrit par : Deathonthestairs | 23/02/2008

Je n'ai pas du tout ressenti ce concert ainsi, mais plutot comme une soirée unique, des Babyshambles motivés, un Pete Doherty meilleur que jamais, qui donne tellement à son public que j'en suis encore troublée, des Babyshambles qui reprennent une chanson des Libertines au rappel à la demande du public, chantonnant la célèbre intro de What Katie Did (et pas de "next", qui est des Babyshambles. Faudrait revoir ses sources). Tellement généreux le Pete, qu'il a continué le spectacle devant le tourbus, sur le trottoir, devant ses fans, pour jouer quelques autres morceaux des Libertines.
Et puis, à partir du moment où on cite dans une review la déception des gens venus voir un junkie, on perd toute crédibilité.

Écrit par : Claire | 24/02/2008

Les commentaires sont fermés.